Home Exolys minified logo Espace candidats

06/07/2020 : Aider pour ne jamais oublier Antony TALDIR: une vie au service des autres:

28/05/2020 : La pandémie va redistribuer les cartes de la valeur « travail » !

19/05/2020 : Le déconfinnement vu par l'équipe Exolys

30/04/2020 : le 7 Mai à 10h30, Franck Blanchard-Oyarsabal abordera la thématique suivante: La pandémie va redistribuer les cartes de la valeur « travail » lors d’une conférence 100% digitale et gratuite.

06/01/2020 : Exolys accueille Sara !

10/10/2019 : Exolys membre d'A Compétence Egale

Notre vision trois pôles

Face à des codes en perpétuelles mutations, nous vous accompagnons dans la gestion de vos talents et répondons ensemble à vos enjeux humains, organisationnels et d’attractivité.

Notre écosystème

Nos valeurs, nos engagements

Depuis plus de dix ans, nous avons pour ambition de vous accompagner dans vos enjeux RH au travers des valeurs qui sont les notres.

Respect

Proactivité

Acuité marché

Proximité

Qui sommes-nous ?

Franck Blanchard-Oyarsabal

Franck Blanchard-Oyarsabal

Président
Linkedin
Xavier Lachèvre

Xavier Lachèvre

Directeur Associé
Linkedin
Patricia Szenik

Patricia Szenik

Consultante Manager
Linkedin
Jérémy Mathiou

Jérémy Mathiou

Consultant Senior
Linkedin
Sara Fahsi

Sara Fahsi

Chargée de Recherche
Linkedin
Damien Lavel

Damien Lavel

Consultant Junior
Linkedin
Jérémy Nadouleck

Jérémy Nadouleck

Consultant Junior
Linkedin
Iustina Ariton

Iustina Ariton

Chargée de Projets Marketing et Evénementiel
Linkedin
Yvan Delaplace

Yvan Delaplace

Chargé de Recherche
Linkedin
Laurence Ben Harroche-Declercq

Laurence Ben Harroche-Declercq

Directrice Conseil, Psychologue
Linkedin
Florence Painchaud

Florence Painchaud

Consultante Senior, Coach certifiée
Linkedin
Maya Henni

Maya Henni

Directrice Conseil, Projets et Communication
Linkedin
Florent Guignard

Florent Guignard

Directeur Associé, Coach Certifié
Linkedin

News

Aider pour ne jamais oublier Antony TALDIR: une vie au service des autres:

Aider pour ne jamais oublier Antony TALDIR: une vie au service des autres: 06/07/2020


Nous avons décidé d’agir afin de venir en aide à des Hommes et à des Femmes remarquables, mais anonymes, qui se sont sacrifiés pour leurs semblables au cours de la pandémie qui a touché notre société et donner un réel sens au mot SOLIDARITÉ qui semble s’éloigner depuis l’annonce du déconfinement.

En s’associant avec HENOCH Consulting, notre première action concerne Antony TALDIR « un homme de l’ombre parmi d’autres » dont l’engagement et le parcours de vie méritent notre compassion.

Antony (46 ans) a dédié sa vie au service des autres: Pompier Volontaire à la caserne de Pontivy (56), ambulancier, aide-soignant et enfin, son rêve, conducteur au Smur. Antony fait partie des victimes du COVID qui s'est sacrifié dans l'exercice de ses fonctions pour venir en aide à ces mêmes personnes atteintes de ce virus.

Nous avons aussi créé une cagnotte LEETCHI que nous souhaitons partager avec nos clients et partenaires qui portent des valeurs similaires aux nôtres. Si vous souhaitez venir en aide à sa famille : https://www.leetchi.com/c/antony-pompier-volontaire-un-homme-de-lombre-une-enieme-victime

La pandémie va redistribuer les cartes de la valeur « travail » !

La pandémie va redistribuer les cartes de la valeur « travail » ! 28/05/2020

Une fois la crise passée, la capacité de résilience des entreprises se mesurera dans la façon dont celles-ci auront réussi à remobiliser l’élément crucial, garant de leur compétitivité : le capital humain.

D’ici quelques semaines, mois et au pire d’ici une, deux ou plusieurs années, l’économie française va connaître un rebond économique, avec les enjeux humains que cela comporte. Nous le savons, le « Capital Humain » sera une des clés de la réussite des entreprises au sortir de cette situation à la fois exceptionnelle et surtout, inconnue.

Les entreprises par cette crise sans précédent ont été contraintes et seront contraintes à définir (redéfinir) de nouvelles stratégies, de nouvelles priorités, à repenser leurs structures, les fiches de poste, le mode managérial et par voie de fait leur recrutement mais en dépendra leur trésorerie mais également leur prise de conscience que rien ne devrait plus être comme avant… que le système, nos repères mutent, de même que l’impact direct du covid-19 sur les forces de production. 
Depuis l'instauration du confinement pour endiguer la pandémie du coronavirus, nos habitudes ont changé, sont apparus des nouveaux mots, de nouvelles « habitudes » :

  • Confinement
  • Télétravail
  • Chômage Partiel
  • Teams / Zoom / Skype… Tous les nouveaux noms de Réunion
  • on « zoom » pour un oui ou pour un non. On se télésalue, on fait des télépauses, on se télédéconnecte

La frontière entre vie professionnelle et privée a fondu… Et ce dernier « 1er-Mai aura été la téléfête des travailleurs, ou la fête des télétravailleurs ? »

Ces habitudes prises pendant le confinement que les Français vont perdurer...  même après le déconfinement… le 11 mai !

Les salariés Français ont installé une nouvelle routine pendant le confinement, apprenant à vivre enfermé à leur domicile (ou dans leur maison de campagne). Si les premiers jours ont été difficiles, nombreux sont ceux qui vont conserver les mêmes nouvelles habitudes... au-delà du confinement… quel sera impact pour les entreprises ?

Il est indéniable que de nombreux secteurs économiques vont souffrir et se faire à l’idée que des plans sociaux seront appliqués pour que l’entreprise survive ou pour sauver leur EBIDTA voir leurs dividendes. En dépit d’un horizon, à priori, peu optimiste mais réaliste, il est primordial d’aller de l’avant et de remettre en marche l’outil de production.


Quels sont les enseignements que nous allons tirer de l’épidémie du COVID qui a mis à l’arrêt, tout ou en partie de la planète ?

Il est impératif d’anticiper les nouveaux comportements qui découlent du temps de repos imposé par le confinement et l’arrêt de l’économie et du travail.

Cela a permis à un grand nombre de personnes de se réconcilier avec sa finitude dans la mesure où nous avons été bercés au quotidien par les décomptes journaliers du nombre de décès, des admissions aux urgences, des nouveaux infectés... 

De facto, cette situation nous a donné l’occasion de se poser pour réfléchir (volontairement ou non) à ce que je veux faire (à l’issue du confinement) et à ce que je veux être.

Donner un sens à sa condition d’être humain en se posant les questions « existentielles » :

  • Qu’est-ce que l’on veut, qu’est-ce que l’on ne veut plus (par rapport au travail)

  • Ce que l’on m’oblige à faire (j’accepte ou pas), les ordres et directives de ma direction ou de mon manager 

Cette introspection temporelle a suscité une secousse individuelle pour se transformer, transformer sa vie et envies, transformer ses aspirations, transformer son travail. Cette secousse individuelle aura des répercussions dans les relations sociales et dans sa propre relation avec l’entreprise. 


D’après une étude CSA/MALAKOFF MEDERIC (publiée le 6 mai et réalisée auprès de salariés d’entreprises du secteur privé d’au moins 10 salariés) l’expérience du télétravail pendant le confinement a conquis une partie des salariés français. Près de 60% des nouveaux télétravailleurs envisagent de “demander à pratiquer le télétravail après le confinement, de manière régulière ou ponctuelle”. Ces salariés en télétravail sont déjà dans une phase de réflexion d’après et de travailler autrement . Mais, le temps approprié à la réflexion amène les télétravailleurs confinés à se déclarer globalement inquiets :

  • 86% éprouvent des craintes “pour l’avenir économique du pays”,
  • 49% “pour leur propre avenir”
  • 42% “pour celui de leur entreprise”)
  • et plus d’un tiers d’entre eux pensent que cette crise sanitaire “va modifier la position de leur entreprise vis-à-vis du télétravail”. Qui n’est qu’une partie de l’iceberg dans les modifications voulues ou forcées de l’entreprise.

La ou les choses se compliquent étant que ces télétravailleurs sont en revanche moins optimistes quant aux conséquences de cette nouvelle organisation du travail sur leur vie. 

Et, ce qui est le plus alarmant et ce dont à quoi les entreprises devront s’attendre et gérer, ce sont les conséquences du télétravail à la sortie crise (version 11 mai). En effet, selon cette enquête * réalisée auprès des télétravailleurs, il en ressort que pendant le confinement  :

  • une dégradation de la santé psychologique (30% des personnes interrogées)
  • une dégradation leur santé physique (27%)
  • une augmentation de leur charge mentale (28%)
  • des tensions avec leur entourage familial” (28%)
  • détérioration de la qualité de leur sommeil (29%)
  • détérioration de leur alimentation (26%)
  • 39% des personnes interrogées ont du mal à articuler temps de vie professionnelle et personnelle
  • 45% ont du mal à se déconnecter du travail”
  • 39% ressentent une dégradation de la qualité du lien social au niveau personnel
  • 39% ressentent une dégradation de la qualité du lien social avec leurs collègues et leur manager qui est “difficile à maintenir” malgré les outils numériques.

Tous ces signaux laissent présager de nouvelles « situations » à gérer pour l’entreprise et qui impacteront un nombre non négligeable de collaborateurs avec un effet collatéral sur la productivité mais plus grave encore sur une « détérioration » des relations entre salariés et entreprises… impact sur la Marque Employeur, l’engagement, la confiance…

Enfin il en ressort, toujours d’après cette étude, que le “contexte particulier de télétravail contraint” causé par le Covid-19 a “un impact négatif” sur leur charge de travail (33%) et sur leur motivation (30%). 

Si la situation qu’engendre la crise du COVID pourrait-être une « secousse positive » qui peut permettre à l’individu et à l’entreprise de se transformer, de faire évoluer le modèle et le système, on se doit de faire très attention à ceux qui sont, somme toute, assez nombreux, à vivre ou subir difficilement la situation et qui pourront par effet « domino » fragiliser l’entreprise mais également collègues et collaborateurs au retour sur leur lieu de travail.

  

Conclusion

Ce qui est certain, c’est que les « Ressources Humaines » vont être fortement occupées dans les prochains mois, organisation, optimisation, « Talent scoring », revue d’effectif,… mais aussi accaparées par la difficile tâche de prononcer des rétrogradations administratives.

Car l’autre certitude est que ces prochaines mutations vont faire subir une forte correction. Et, il ne fait aucun doute que de très nombreuses entreprises vont devoir alléger leur masse salariale, et le nombre de salariés en « transition » va immanquablement gonfler.

 

Avis aux ambitieux : le prochain marché de l’emploi pourrait aussi être celui des bonnes affaires… pour ceux qui auront encore des liquidités.

Franck Blanchard - Oyarsabal

Le déconfinement vu par l'équipe Exolys

Le déconfinement vu par l'équipe Exolys 19/05/2020

Quel est l'avenir des Ressources Humaines? 

Notre équipe a souhaité illustrer notre métier avec humour. 
Nous souhaitons à tous un bon retour au (télé)travail ! 


A bientôt !

le 7 Mai : un think tank éphémère et interactif

le 7 Mai : un think tank éphémère et interactif 30/04/2020

Nous vous donnons Rendez-vous le 6 et 7 mai lors d’une conférence 100% digitale et gratuit ! 

4 conferences :

#1 Relocaliser l’économie :  mercredi 6 mai – 10h30 – 12h00

#2 Déclencher la révolution verte : mercredi 6 mai 15h – 16h00

#3 Les Ressources Humaines : jeudi 7 mai – 10h30 – 12h00

#4 le digital va-t-il changer nos manières de faire : jeudi 7 mai – 15h00 – 16h30

 

Patrice Casenave, Didier Pitelet et Franck Blanchard- Oyarsabal interviendront le 7 mai de 10h30 -12h00 à la conférence #3 Ressources Humaines.

 

Franck Blanchard-Oyarsabal abordera la thématique suivante:  La pandémie va redistribuer les cartes de la valeur « travail » !

Les nouveaux enjeux de recrutement et ses conséquences sur les organisations, les process et les perspectives RH des entreprises de l’après Covid ».

 

Plus d’informations sur les 4 conférences, les intervenants et les inscriptions sur le suivant lien  https://www.tiktalk.biz/  

Exolys intègre de nouveaux atomes crochus 

Exolys intègre de nouveaux atomes crochus  06/01/2020

Sara Fahsi, issue d’une formation en Commerce International et d’une spécialisation en Conseil, débute son parcours professionnel dans le domaine du consulting.
Elle a un intérêt particulier pour le capital humain qui constitue pour elle le pilier de toute activité économique.
Sara a souhaité rejoindre Exolys pour ses valeurs de partage, de proximité et la volonté de placer l’Humain  au coeur de l’activité.

Exolys rejoint A Compétence Egale

Exolys rejoint A Compétence Egale 08/10/2019

EXOLYS est fier de rejoindre A COMPTENCE EGALE à compter d'Octobre 2019.
L’emploi, qu’il s’agisse de l’embauche ou de la carrière, constitue le premier vecteur de discrimination. 
A Compétence Egale est une association engagée dans la lutte contre toute forme de discrimination à l'embauche et pour la promotion de la diversité dans l'emploi. Chaque membre s’engage à lutter activement contre la discrimination  et durant toutes les étapes du recrutement en appliquant notamment les principes fondateurs énoncés dans la charte d'éthique. Tous, experts de l’identification et de l’évaluation des compétences, garantissent la transparence et l’objectivité du recrutement.
https://acompetenceegale.com/
Aider pour ne jamais oublier Antony TALDIR: une vie au service des autres:

Aider pour ne jamais oublier Antony TALDIR: une vie au service des autres: 06/07/2020

La pandémie va redistribuer les cartes de la valeur « travail » !

La pandémie va redistribuer les cartes de la valeur « travail » ! 28/05/2020

Le déconfinement vu par l'équipe Exolys

Le déconfinement vu par l'équipe Exolys 19/05/2020

le 7 Mai : un think tank éphémère et interactif

le 7 Mai : un think tank éphémère et interactif 30/04/2020

Exolys intègre de nouveaux atomes crochus 

Exolys intègre de nouveaux atomes crochus  06/01/2020

Exolys rejoint A Compétence Egale

Exolys rejoint A Compétence Egale 08/10/2019

Contact

10, rue Saint-Augustin  75002  Paris
Quatre-Septembre / Opéra
Tél. +33 (0)1 42 94 63 00